"Lumière": le réalisateur se défend de toute promotion du respirianisme

© 2010 AFP

— 

Le réalisateur du documentaire "Lumière", Peter-Arthur Straubinger, et son distributeur Jupiter Communications, se défendent de toute promotion du "respirianisme", après la mise en garde lancée par la Miviludes sur cette technique de jeûne extrême.

Le président de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), Georges Fenech, a dénoncé dans un communiqué le 16 décembre "toute tentative de promotion ou de banalisation du mouvement +respirianiste+".

Il a rappelé que cette technique, selon laquelle "l’individu peut se nourrir exclusivement d’air et de lumière, présente de graves dangers pour la santé des personnes".

Peter-Arthur Straubinger et Jupiter Communications affirment soutenir "l'action de la Miviludes contre les dérives sectaires, et en particulier celles qui utilisent le respirianisme à mauvais escient".

Selon eux, le film, sorti en salles le 15 décembre, "cherche à analyser et comprendre scientifiquement l'absence d'alimentation physique". Il "n'encourage nullement le jeûne extrême, mais attire clairement l'attention pendant un tiers de sa durée sur ses dangers, notamment en consacrant une partie de ses recherches aux quatre personnes décédées dans le monde lors du processus de jeûne de 21 jours".

"Le but du film est de mettre en doute l'idéologie matérialiste dominante de la science qui a déjà été contredite par la physique quantique", ajoutent-ils.

Selon le réalisateur et le distributeur, le "documentaire montre clairement les bienfaits de la nature sur l'organisme humain, et qu'il est avéré que, pour certains rares cas, il est possible de ne plus manger ni boire".