Neige: Retour progressif à la normale en France ce lundi

INTEMPÉRIES lors que Météo France a annoncé dans l'après-midi la fin de la période d'alerte, les vols reprennent lentement dans la soirée dans les aéroports, alors que le trafic des trains est toujours ralenti...

B.D. avec Reuters

— 

B.LANGLOIS / AFP

Des chutes de neige ont encore perturbé lundi matin le trafic routier et aérien dans le nord de la France et sur l'Ile-de-France, où près d'un tiers des vols ont été annulés, mais un retour à la normale s'est amorcé dans l'après-midi. Météo France a levé en début d'après-midi l'alerte orange qu'elle avait lancée à l'aube pour une vingtaine de départements situés de la Normandie à l'Alsace-Lorraine.

>> Retrouvez tous les événements de la journée de lundi en direct par ici

En Ile-de-France, l'interdiction de circuler pour les poids lourds a été levée à 15h. Même chose en Lorraine, sur la RN 4 ainsi que sur les voies d'accès au Luxembourg et à la Belgique. Dans les airs, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies d'annuler 30% de leurs vols jusquà 18h à Roissy et toute la journée à Orly. Les pistes d'Orly, fermées en tout début de journée, ont commencé à rouvrir à partir 09h30.

Plusieurs milliers de passagers bloqués ont passé la nuit à Roissy, victimes des perturbations qui touchent tous les aéroports du nord de l'Europe, notamment Londres et Francfort. «S'agissant des vols à l'arrivée, la priorité est donnée aux vols longs courriers», précise le groupe Aéroports de Paris dans un communiqué. Air France a annoncé «des retards importants toute la journée au départ des deux aéroports parisiens».

>> Les prévisions de Météo France pour mardi sont ici

En Alsace, l'aéroport de Strasbourg-Entzheim a été fermé entre 10h15 et 12h45, en raison des grandes quantités de neige mouillée et collante sur le tarmac, a-t-on appris auprès de la CCI du Bas-Rhin, son gestionnaire.

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Thierry Mariani, s'est rendu à l'aéroport de Roissy pour s'assurer de la qualité d'information des passagers.  «En cas d'événement neigeux, les marges de progression en terme de navigation aérienne sont très faibles, et peut-être même inexistantes», a-t-il dit à la presse. «Par contre, en termes d'information des passagers, il y a des progrès, à mon avis, à faire.»

A la SNCF, trafic ralenti pour des raisons de sécurité

Du côté de la RATP, le trafic des autobus, fortement perturbé voire suspendu dans la matinée à Paris intra muros et en banlieue, a repris dans l'après-midi. A la SNCF, le trafic a été ralenti volontairement pour des raisons de sécurité, a précisé Barbara Dalibard, directrice de SNCF.com, lors d'un point de presse à Paris. Sur les lignes TGV vers le Nord, l'Est et l'Aquitaine, la vitesse a été limitée à 200 km/h voire 170 km/h au lieu de 300 km/h afin d'éviter que des blocs de glace qui se seraient formés sous un train ne soient projetés sur les vitres d'un autre quand ils se croisent, a-t-elle expliqué.

Cela provoque des retards qui peuvent aller jusqu'à 1h30 mais 90% des délais sont en dessous d'une heure, a assuré Barbara Dalibard. «Tous les clients seront amenés à bon port pendant la pointe des vacances de Noël», a-t-elle ajouté. Au total, la SNCF a mobilisé 400 personnes dans les gares ce week-end pour venir en aide aux passagers en difficulté et 12.000 plateaux-repas ont été servis.

>> Le point sur les perturbations dans les transports est par là

Les Thalys et les Eurostar sont concernés par ces retards. Entre la France et l'Angleterre, Eurostar a choisi ne plus vendre de billets jusqu'au 24 décembre inclus à cause des perturbations. Les trains bondés entre Paris et Londres accusant plus de deux heures de retard, la compagnie a demandé aux voyageurs de ne plus se rendre dans les gares. «Nous ne pouvons malheureusement accepter davantage de voyageurs aujourd'hui», écrit-elle dans un communiqué. Le trafic entre Paris et Caen, interrompu dimanche soir, a repris progressivement lundi matin.

Lundi à 14h00, environ 4.500 foyers étaient privés d'électricité contre 15.000 dimanche soir, selon Electricité réseau distribution France (ERDF).