Avions annulés, trains retardés: la neige sème la pagaille en Europe

MÉTÉO ute une partie de l'Europe est affectée par ces chutes de neige...

© 2010 AFP

— 

B. STANSALL/ AFP

Avions cloués au sol sur des pistes recouvertes d'un manteau neigeux, passagers passant la nuit dans des aérogares bondés, trains retardés: des chutes de neige inhabituelles ont continué de semer la pagaille dans les transports européens lundi à quelques jours de Noël.

Des milliers de passagers ont été forcés de passer la nuit dans des halls d'aéroports, parfois dans des lits de camps comme à Francfort, en Allemagne ou Roissy, près de Paris, tandis que le ciel européen était désorganisé par l'annulation en cascade des vols.

Bien qu'ouvert, l'aéroport d'Heathrow près de Londres, un des premiers du monde pour le trafic voyageurs, opérait «un nombre limité de vols».

Pagaille dans le ciel européen

British Airways a annoncé le maintien d'une soixantaine de vols, soit la moitié des vols prévus. Des dizaines d'autres ont été annulés et les perturbations devraient se prolonger au-delà de Noël du fait des reports et annulations.

En revanche, la grande majorité des vols étaient maintenus lundi dans les aéroports londoniens de Gatwick et London City. L'opérateur de l'aéroport d'Heathrow BAA a présenté ses excuses aux voyageurs, dont certains ont passé deux nuits d'affilée à l'aéroport, couchant parfois à même le sol. «Avec 200 avions en attente et 12 cm de neige, vous avez ce genre de situation», a déclaré le porte-parole Andrew Teacher.

«Ca ressemblait à un bidonville quand je suis arrivé hier», a témoigné à l'AFP Giovanni Bet, un musicien américain de 22 ans, qui tente de rentrer à Chicago après une tournée en Europe.

Des clownw en piste

«C'est une complète pagaille. On se sent de plus en plus frustrés. Je dors sur un sol de marbre inconfortable et le moindre espace est occupé», se plaignait Trevor Taylor, qui attend depuis deux jours à Heathrow, avec sa femme et deux jeunes enfants, un vol pour Singapour.

Les difficultés d'Heathrow ont affecté par ricochet des aéroports comme Amsterdam, épargné par le mauvais temps, ou Stockholm: les avions prévus n'arrivaient pas, des vols déroutés arrivaient de façon inattendue.

Ainsi quelque 300 vols ont été annulés lundi matin à l'aéroport de Francfort, même si les pistes étaient ouvertes. Plus de mille passengers ont passé la nuit à l'aéroport après l'annulation dimanche de la moitié des 1.329 vols prévus. Des clowns ont été engagés pour distraire les enfants pendant les longues attentes.

A Bruxelles les décollages devaient être interrompus lundi en fin de journée jusqu'à mercredi matin, en raison d'une pénurie de liquide de dégivrage pour les avions. L'aéroport restait toutefois ouvert à l'atterrissage.

Eurostar encore bloqué

Dans les aéroports parisiens d'Orly et Roissy, 30% des vols ont été annulés à cause de nouvelles chutes de neige lundi. A Roissy, le plus grand aéroport français au nord de la capitale, 3.000 personnes ont dormi dans les aérogares après l'annulation de 40% des vols dimanche. Le secrétaire d'Etat aux Transports Thierry Mariani a exclu tout retour à la normale à la mi-journée, annonçant des retards dans les avions et les trains.

Le service était limité et ralenti aussi sur Eurostar, qui relie Londres et Paris, ou Thalys, entre Paris, Bruxelles et Amsterdam. A la gare internationale de Saint-Pancras, au coeur de Londres, la queue de passagers munis de billets Eurostar s'allongeait sur plus d'un km lundi. L'attente moyenne était de 5 heures, en milieu de journée.

71 cm de neige en Finlande

Sur les routes, le trafic des bus était interrompu en banlieue parisienne. La circulation de certains camions a été interdite autour de Paris, entraînant l'annulation dimanche du concert de Lady Gaga. Des blindés de la gendarmerie sont intervenus pour débloquer des véhicules bloqués près de Paris.

La Finlande enregistrait des chutes de neige de 71 centimètres, proche du record, perturbant les transports publics et ferroviaires, comme en Suède.