Mortelle collision entre une voiture et un train près de Maubeuge

FAIT DIVERS Les trois passagers rentraient de boîte de nuit...

Gilles Durand

— 

Un TER a percuté et trainé sur plusieurs centaines de mètres une voiture restée bloquée à un passage à niveau, à Recquignies, le 20 décembre 2010.
Un TER a percuté et trainé sur plusieurs centaines de mètres une voiture restée bloquée à un passage à niveau, à Recquignies, le 20 décembre 2010. — M.LIBERT / 20 MINUTES

Le choc a été fatal pour trois amis de Recquignies, près de Maubeuge. Il était 6 h 45, ce lundi matin, lorsque leur véhicule, une Renault Clio, a été violemment percuté par un train au passage à niveau de la commune. Sous la violence du choc, les trois passagers ont été tués. Lancé à 140 km/h, le train a mis 1,3 km pour s’arrêter au milieu des bois.  «J’ai entendu un gros bruit, mais sans y prêter attention», confirme une voisine.

Ce passage à niveau n’est pourtant pas considéré comme dangereux par la SNCF. Le dernier accident à cet endroit date de dix ans. «A première vue, les barrières du passage à niveau ont correctement fonctionné», souligne une source proche de l’enquête. Il a fallu attendre le début d’après-midi pour que les corps soient désincarcérés et la voiture dégagée, l’accès au train étant particulièrement difficile.

Retour de boîte de nuit

D’après les premiers éléments de l’enquête, les trois jeunes, âgés de 20 à 25 ans, revenaient de boîte de nuit. En revanche, les circonstances exactes du drame restent encore inconnues. «Il y avait beaucoup de neige», confirme un habitant de Recquignies. La voiture était en descente au moment de traverser le passage à niveau. Le conducteur a-t-il forcé les barrières? A-t-il dérapé? L’enquête est ouverte et une autopsie doit être pratiquée.

De son côté, le ministère des transports a également saisi le bureau enquête accidents des transports terrestres pour déterminer les causes de l’accident. «Le nombre de victimes et le doute sur le fonctionnement du passage à niveau peuvent expliquer cette demande exceptionnelle», explique la SNCF. La ligne Maubeuge-Jeumont est restée fermée une bonne partie de la journée. Une navette a pris le relais pour assurer le transport des voyageurs.