Neige: 30 heures pour faire Marrakech-Paris

TRANSPORTS Une journaliste de «20 Minutes» vit un marathon pour retourner chez elle...

Corentin Chauvel

— 

B.LANGLOIS / AFP

Quand il neige, la galère est la même pour tout le monde, même pour les journalistes de 20 Minutes. Magali Gruet, journaliste au service Paris, devait rentrer dimanche de Marrakech (Maroc), sauf qu’à l’heure actuelle, elle n’a toujours pas atteint la capitale.

«Notre vol EasyJet devait décoller à 10h de Marrakech pour Roissy, mais a été retardé dans un premier temps à 12h30», raconte Magali. Pas de chance, la neige perturbant considérablement l’aéroport parisien, l’avion ne peut toujours pas partir au nouvel horaire. Résultat: «On a attendu trois heures dans l’avion avant qu’ils nous débarquent».

Déroutage à Toulouse

En effet, l’avion n’ayant pas l’assurance de redécoller et le pilote ayant une plage horaire limitée,  EasyJet préfère mettre tous les passagers à l’hôtel et retenter un vol ce lundi. «A 21h, on nous a donné rendez-vous à 3h15 du matin dans le hall de l’hôtel», poursuit Magali. Prochain horaire de vol: 6h ce lundi.

Après une heure d’attente dans l’avion, l’appareil finit par décoller de Marrakech, direction Roissy, comme prévu originellement. Sauf qu’en route, la neige a refait des siennes. «On a finalement atterri à Toulouse vers 10h30», indique Magali. Selon les dernières informations fournies par EasyJet, l’avion repartira, après débarquement pour une nouvelle pause, vers 15h30 à destination de Roissy. L'atterrissage à l'aéroport francilien a finalement bien eu lieu une heure plus tard. «Comme disait barack obama yes we can», a declaré le commandant de bord, applaudi par tous les passagers. 

Galère à Orly

Pendant ce temps, à Orly, Charlotte a rencontré le même genre de problèmes, mais dans l'autre sens. Arrivée ce lundi matin à l'aéroport francilien pour prendre son avion à destination de Toulouse, la jeune femme a vu son vol Air France de 8h50 annulé. «J'ai alors été placée sur le vol de 7h20 qui n'était pas plein et qui n'avait pas encore décollé», raconte-t-elle à 20minutes.fr.

Cependant, elle a attendu 11h15 pour pouvoir enfin embarquer et, après plus d'une heure d'attente dans l'avion, Charlotte est finalement débarquée de l'appareil. «Les pistes ne fonctionnent pas», lui indique une hôtesse. Prochain départ à 17h. «J'arrête les frais, je rentre chez moi», décide la jeune femme dont le billet sera remboursé. Charlotte tient d'ailleurs à signaler que les passagers avaient été «correctement traités et informés». «Le personnel a été compétent», ajoute-t-elle.

Et vous, vous connaissez des galères à cause de la neige? Racontez-nous vos expériences dans les commentaires.