Médiator: on savait dès 1998 qu'il était dangereux

SANTE L'Assurance maladie avait alerté sur les dangers du médicament bien avant son retrait du marché, en 2009...

S. C.

— 

Une boîte de Mediator, médicament retiré de la vente en novembre 2009 et soupçonné d'avoir causé au moins 500 morts en France.
Une boîte de Mediator, médicament retiré de la vente en novembre 2009 et soupçonné d'avoir causé au moins 500 morts en France. — AFP PHOTO/FRED TANNEAU

Il aura fallu attendre onze ans pour retirer le Médiator du marché français, en 2009. Onze longues années alors que les dangers du médicaments étaient connus depuis 1998, comme le prouve un document de l’Assurance maladie révélé samedi par Le Figaro.

Dans cette lettre, adressée le 21 septembre 1998 au directeur général de l'Agence du médicament (Jean-René Brunetiere à l'époque), trois médecins de l’Assurance maladie font part de leur inquiétude. Sans succès. «Cette alerte, clairement formulée par des professeurs de renom n'a été suivie d'aucun effet, d'aucune mesure à l'Agence du Médicament», note Le Figaro. Depuis, le Médiator a été rattrapé par le scandale.

Une étude confidentielle de la Caisse nationale de l'assurance maladie,révélée en octobre dernier, estime que le médicament aurait causé de graves problèmes cardiaques et serait responsable de 500 à 1.000 décès en France. En réaction, le ministre de la Santé Xavier Bertrand a saisi l'Igas (l'inspection générale des affaires sociales, en novembre, tandis qu’une mission d’information parlementaire a été ouverte.