SNCF: Les départs en vacances se passent «plutôt bien»

TRANSPORTS Quelques retards sont tout de même à prévoir...

© 2010 AFP

— 

Illustration d'un TGV de la SNCF en gare de Lyon Part-Dieu.
Illustration d'un TGV de la SNCF en gare de Lyon Part-Dieu. — SIPA

Les départs des vacances de Noël se passent «plutôt bien» pour la SNCF, même si de nombreux TGV sont ralentis à cause de la neige, a déclaré ce vendredi Barbara Dalibard, la directrice générale de SNCF Voyages, la branche qui chapeaute les trains à réservation obligatoire.

«On suit la situation de quart d'heure en quart d'heure et ça va au mieux», a indiqué à l'AFP Barbara Dalibard, par téléphone depuis la gare de Lyon à Paris, où elle faisait un point de la situation.

Des retards d'un quart d'heure-vingt minutes

Les TGV ont été ralentis à 220 km/h vers le nord, l'est et le sud-est, «ce qui provoque des retards d'un quart d'heure/vingt minutes vers le nord et l'est, un peu plus vers le sud-est», a-t-elle décrit. Un train Paris-Lyon-Marseille a été annulé, mais «tous les clients ont été immédiatement recasés», a-t-elle ajouté.

Malgré les retards, «il n'y aura pas de problème d'acheminement des clients» vers leur destination finale, y compris par des trains régionaux, a assuré Barbara Dalibard.

Des ralentissements à prévoir samedi aussi

Pour la journée de samedi, on prévoit encore des chutes de neige en Saône-et-Loire et dans l'Ain le matin, si bien que les TGV vers le sud-est devraient continuer à être ralentis jusqu'à la mi-journée, avant un retour progressif à la normale, a ajouté la patronne des TGV.

Comme annoncé, les équipes ont été renforcées dans les gares, et des buffets (gratuits) avec boissons chaudes sont mis en place dans les gares de Paris-Lyon, Paris-Est, Roissy-Charles de Gaulle, Lyon Part-Dieu, Marseille, Lille et Strasbourg.

1,4 million de voyageurs

La SNCF prévoit de transporter 1,4 million de voyageurs sur l'ensemble de ce week-end de départ des vacances de Noël, selon Barbara Dalibard.

Quand l'enneigement est trop fort, la plupart des trains doivent ralentir. Il s'agit surtout d'éviter la projection de blocs de neige glacée et de ballast qui peuvent venir le heurter, endommageant notamment les fenêtres qu'il faudra changer assez rapidement. Ces ralentissements sont particulièrement spectaculaires pour les TGV.