Francis Heaulme confronté à un ancien suspect dans l'affaire de Montigny-lès-Metz

— 

Le tueur en série Francis Heaulme, qui reste mis en examen dans l'affaire du meurtre de deux enfants en 1986 à Montigny-lès-Metz (Moselle), a été confronté à Henri Leclaire, l'une des trois personnes qui ont initialement avoué le crime.
La confrontation, pendant près de deux heures jeudi devant les deux juges d'instruction chargés du dossier, n'a rien apporté, estiment leurs avocats respectifs.

«Chacun reste sur ses positions. Francis Heaulme dit qu'il ne le connaît pas», a dit à Reuters l'avocate de ce dernier, Me Liliane Glock.

Aveux incompatibles avec des éléments du dossier

Connu pour ses propos changeants, Francis Heaulme avait désigné Henri Leclaire comme étant le tueur pendant l'enquête qui allait mener à la révision du procès de Patrick Dils. Initialement condamné pour le double meurtre, qu'il avait lui aussi avoué dans un premier temps, celui-ci a été acquitté en 2002 après quinze années d'incarcération.

Henri Leclaire, aujourd'hui âgé de 62 ans, a le statut de témoin assisté. Ses aveux initiaux avaient été jugés incompatibles avec des éléments matériels du dossier.