Un Français mis en examen pour l'attentat du bus togolais lors de la CAN

Reuters

— 

Rodriguez Mingas, un opposant français au gouvernement angolais, a été mis en examen en France dans l'enquête sur un attentat commis en janvier dernier dans son pays contre l'équipe de football du Togo, qui avait fait deux morts et treize blessés, annonce vendredi le parquet de Paris.

L'attaque était survenue à l'occasion de la Coupe d'Afrique des nations (Can), épreuve qui se tenait en Angola et où l'équipe du Togo se rendait en autocar.

Rodriguez Mingas est poursuivi pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste». Il a été laissé en liberté sous contrôle judiciaire contre l'avis du parquet, qui demandait son placement en détention provisoire.