Air Francefait appeldu jugement

— 

Air France a finalement fait appel du jugement condamnant Continental Airlines pour la catastrophe du Concorde en 2000 près de Paris, a annoncé hier Fernand Garnault, avocat de la compagnie française. Air France, partie civile dans le procès, veut être « à armes égales devant la cour avec Continental, qui a dit énormément de mal sur Air France, ce qui n'était pas justifié ni techniquement ni juridiquement », a précisé l'avocat.
Le 25 juillet 2000, un Concorde d'Air France en partance pour New York transportant 109 passagers, en majorité des touristes allemands, avait pris feu peu après son décollage de Roissy avant de s'écraser sur un hôtel de Gonesse. Après dix ans de procédure, le tribunal correctionnel de Pontoise (Val-d'Oise) a retenu que l'accident avait été provoqué par l'éclatement d'un pneu avant droit du Concorde, causé par une lamelle en titane de 43,5 cm, une « bande d'usure » tombée d'un avion de la compagnie américaine Continental Airlines.