Société

Le patronat britannique souhaite le report d’une mesure sur les retraites

Le patronat britannique a demandé lundi au gouvernement de reporter d'au moins un an une mesure obligeant les entreprises à garder les employés souhaitant travailler jusqu'à 66 ans, soit un an de plus que l'âge légal actuel de mise à la retraite d'office.

Cette mesure, une des premières prises dans le domaine social par la coalition conservatrice/libérale démocrate après son arrivée au pouvoir en mai, doit entrer en application en avril 2011.

Risque de «conséquences imprévues»

Mais la confédération patronale CBI a estimé qu'elle n'avait pas été suffisamment préparée et allait avoir des «conséquences imprévues» dans certains secteurs «où travailler après 65 ans n'est pas possible pour tout le monde», par exemple dans le bâtiment.

La CBI a demandé au gouvernement de décider «rapidement» le report de cette mesure, assurant qu'elle était impossible à appliquer en l'état actuel de la législation.

Législation transitoire

Alors que les syndicats ont réclamé sa mise en œuvre dans le délai prévu, un porte-parole du ministère du Commerce a promis la publication prochaine de directives afin «d'aider les employeurs à s'adapter à la nouvelle législation».

Celle-ci ne sera de toutes façons que transitoire puisque l'âge légal de la retraite au Royaume-Uni doit passer à 66 ans en 2020 pour les hommes comme les femmes, selon une décision annoncée en octobre dans le cadre des mesures d'austérité destinées à redresser les finances publiques.