Jouets: magasins spécialisés, grande distribution, internet, le consommateur a le choix

© 2010 AFP

— 

Magasins spécialisés, grande distribution, internet: pour dénicher les jouets de Noël, le consommateur a le choix entre des circuits qui présentent différents avantages et inconvénients en termes de choix, prix, conseil ou points fidélité.

Les magasins spécialisés, comme La Grande Récré, JouéClub, Toys"R"us... revendiquent une connaissance précise des produits et une sélection à la pointe de l'actualité.

Le consommateur peut y "voir le produit" et avoir "quelqu'un à disposition pour le renseigner", souligne Jean-Michel Grunberg, président de la Fédération des commerces spécialistes des jouets et des produits de l’enfant (FCJPE). Beaucoup de cadeaux de Noël "font un flop", relève-t-il, d'où l'importance du conseil.

Selon un sondage TNS Sofres pour cette fédération, 59% des acheteurs de jouets préfèrent acheter chez les spécialistes, fait-il valoir. Les catégories socioprofessionnelles supérieures les fréquentent "davantage que ceux qui ont moins les moyens", précise M. Grunberg, qui est aussi président de La Grande Récré.

Les spécialistes affichent "un panier moyen qui n'est pas très différent de celui de l'hypermarché, avec un service totalement différent", ajoute-t-il.

De leur côté, les grandes surfaces proposent des prix "cassés" sur certains produits d'appel.

Elles achètent de gros volumes en France et à l'étranger et bénéficient "de conditions extrêmement avantageuses", souligne Laurent Thoumine, consultant à Kurt Salmon. "Comme l'argument principal des hypermarchés, c'est le prix, nul doute que sur les produis stars, ils seront encore très agressifs".

L'achat de certains jouets de Noël en grande distribution permet d'accumuler des points de fidélité. "C'est un moyen d'acheter de manière futée: ça permet de monétiser les avantages acquis via des dépenses tout au long de l'année sur des cadeaux de fin d'année, en vue de réduire son budget de dépenses de Noël", relève Stéphane Rimbeuf, associé responsable du secteur de la distribution au cabinet Deloitte.

Selon un avis récent de la Commission d'examen des pratiques commerciales (CEPC), les catalogues doivent bien mettre en évidence le prix réel des jouets, et non défalqué d'une réduction créditée sur une carte de fidélité.

Mais dans la grande distribution, passé les fêtes, le rayon jouets se réduit comme peau de chagrin. En cas de problème, le consommateur n'a pas la garantie de retrouver un jouet défectueux dont son enfant se sera entiché.

"Dès qu'on veut du service après-vente, il vaut mieux s'adresser à des spécialistes", dont le personnel connaît les produits, les trucs et astuces pour les faire fonctionner et a lu les notices, confirme M. Thoumine.

Face aux spécialistes et à la grande distribution, internet est devenu un canal à part entière, relève M. Rimbeuf. D'autant que l'offre de sites marchands de jouets s'est beaucoup étoffée ces derniers mois, avec notamment l'arrivée du leader Toys'R'Us.

L'internaute a notamment le choix entre les sites marchands de la plupart des enseignes spécialistes du jouet, et des sites plus généralistes proposant des jouets parmi d'autres familles de produits, à l'instar d'Amazon, Pixmania, ou la Fnac.

Principaux avantages de l'e-commerce: éviter les magasins bondés à la veille de Noël, passer commande à n'importe quelle heure, connaître la disponibilité d'un produit si le site la communique et éviter ainsi de courir à la recherche du jouet introuvable.

Mais attention à la date de livraison, car les parents ne voudront surtout pas décevoir les enfants à cause d'un colis qui n'arriverait pas à temps, ou qui ne correspondrait pas à la commande.