Des soupçons d'entente entre des groupes pharmaceutiques européens

Reuters

— 

Les autorités européennes de la concurrence ont effectué des perquisitions dans certains groupes pharmaceutiques, soupçonnés d'avoir collaboré entre eux pour freiner l'entrée de médicaments génériques sur le marché, a dit vendredi la Commission européenne.
L'exécutif européen a précisé que ces descentes ont eu lieu le 30 novembre dans plusieurs pays européens, sans pour autant donner le nom des entreprises concernées. «La Commission a des raisons de croire que les sociétés concernées ont pu agir, seules ou ensemble, notamment pour retarder l'arrivée sur le marché de génériques», ajoute-il dans un communiqué.