le pen relaxé pour l'affiche controversée

L. S.

— 

Lors d'un meeting pour les régionales.
Lors d'un meeting pour les régionales. — E. GAILLARD / REUTERS

« Non à l'islamisme. » L'affiche du Front national, diffusée dans le Sud-Est lors des régionales de février dernier, avait provoqué les foudres des associations anti-racisme. Jugé hier pour incitation à la haine raciale, Jean-Marie Le Pen a été relaxé par le tribunal correctionnel de Paris. Ce dernier a estimé que le leader du parti d'extrême droite n'était ni l'auteur ni le responsable des sites Internet sur lesquels elle a été diffusée et s'est déclaré territorialement incompétent concernant l'utilisation de cette affiche.