François Baroin contre une nouvelle hausse

A. N.

— 

« Je ne suis pas favorable » à une nouvelle augmentation des prix du tabac, a indiqué le ministre du Budget, François Baroin, hier sur RMC. La dernière augmentation en date, de 6 %, est intervenue le mois dernier. Le ministre, qui a confié consommer une cartouche et demi par mois, a jugé qu'une nouvelle hausse « ne serait pas tenable et donc pas acceptable ». La Commission des finances a proposé un amendement au projet de loi de finance rectificative pour 2010 qui relèverait de 4 % le prix des paquets les moins chers en janvier 2011. De leurs côtés, les associations anti-tabac continuent de marteler que seule une hausse brutale – d'au moins 10 % – ferait diminuer la consommation.
Autre sujet, la suppression de la limite de cinq cartouches pour les particuliers qui ramènent du tabac d'un pays de l'Union. François Baroin a confirmé la volonté de la France de négocier. Hier, la Commission des finances a décidé de maintenir ces restrictions pour des questions de santé publique et pour ménager les buralistes. « On va essayer malgré tout de fixer un seuil de discussion. En l'occurrence, on a une marge de négociations », a déclaré le ministre, sans toutefois préciser sur quoi elles porteront. « On aura plus d'éléments en début de semaine prochaine, lors du vote », indique-t-on dans l'entourage du ministre de la Santé, Xavier Bertrand, chargé du dossier.