guérini, un frère gênant pour le ps

Lucie Soullier

— 

« Comme tous les membres du Parti socialiste », Eugène Caselli reconnaît qu'il connaissait bien Alexandre Guérini. Le président PS de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole a affirmé, hier sur France Info, n'avoir jamais rien remarqué d'anormal. Juste avant d'annoncer qu'il portait plainte contre X, « au cas où la communauté urbaine aurait subi un préjudice ». Car Alexandre Guérini, frère de Jean-Noël Guérini, le président PS du conseil général des Bouches-du-Rhône, a été mis en examen pour « détournement de fonds publics, blanchiment, abus de biens sociaux, trafic d'influence, corruption active et détention de munitions ». Écroué à Luynes, près d'Aix-en-Provence, il est soupçonné d'avoir eu un « rôle central » dans la mise en place d'un système occulte de surfacturation et de trafic d'influence dans l'attribution de certains marchés publics de la région. Une affaire qui embarrasse l'opposition au maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin (UMP).