Les travaux gare de Lyon menés grand train

URBANISME L'un des plus importants chantier de la SNCF, gare de Lyon, doit être achevé en 2012...

Mickaël Bosredon

— 

Vue d'artiste de la future gare de Lyon, avec la création d'une grande verrière donnant sur la place Henri Frenay
Vue d'artiste de la future gare de Lyon, avec la création d'une grande verrière donnant sur la place Henri Frenay — Architectes : JM. Duthilleul, F. Bonnefille, E. Tricaud / SNCF - AREP / Illustration : Zbrain

La troisième phase de grands travaux est en marche gare de Lyon. Construite en 1860, agrandie en 1900 puis 1927, la gare se sentait de nouveau à l'étroit depuis quelques années, avec ses 90 millions de passagers annuels. «Nous avons décidé de créer deux nouvelles halles pour le public sur la plate-forme jaune car nous souhaitons quadrupler les capacités d'accueil des voyageurs», a expliqué mardi l'architecte des gares SNCF Jean-Marie Duthilleul, lors d'un point d'étape un an après le début des travaux.

«Quinze TGV supplémentaires par jour»

De quoi absorber une fréquentation qui devrait progresser de 30% d'ici à 2020, notamment en raison de l'entrée en service de la nouvelle ligne à grande vitesse Rhin-Rhône l'année prochaine, qui «amènera quinze TGV supplémentaires par jour gare de Lyon», assure Sophie Boissard, directrice de la branche Gare et Connexions. Pour accueillir davantage de TGV et de RER, cinq nouvelles voies seront également créées.

De nouveaux accès seront percés pour améliorer les liaisons entre la halle Méditerrannée, où arrivent les passagers des RER A et D, soit 70% du trafic de la gare, et la plate-forme jaune, avec des rampes pour la montée, et des escalators pour la descente, «afin d'éviter les conflits entre les passagers qui arrivent et ceux qui partent.»

La gare de Bercy mise à contribution

Les enjeux pour la SNCF sont multiples. Il s'agit d'abord de mettre en service ces nouveaux accès pour février, avant la grande vague de départs pour les vacances d'hiver, qui sature chaque année la gare de Lyon. L'ensemble des travaux, chiffrés à 70 millions d'euros, doit  être achevé dans dix-huit mois, c'est-à-dire avant les vacances d'été de 2012. Dominique Betrancourt, chef de projet de ce chantier, rappelle également la volonté «d'améliorer l'accès par la place Henri-Frenay, en créant une grande verrière sur l'arrière de la gare.»

En attendant, la gare de Bercy, petite soeur de la gare de Lyon, va être mise à contribution. Dès le 12 décembre et jusqu'au mois de juillet 2011, elle accueillera les seize Teoz qui circulent chaque jour entre Clermont et Paris.

Les travaux seront loin d'être terminés en 2012 pour autant. En 2013, des travaux «d'humanisation» de la dalle le long de la rue de Bercy seront entrepris, explique Sophie Boissard. Surtout, Réseau ferré de France a engagé parallèlement un gigantesque chantier de 170 millions d'euros pour rénover les postes d'aiguillage. «Certains appareils remontaient à 1930», raconte François-Régis Orizet, directeur régional Ile-de-France de RFF. Ce chantier-là n'aboutira qu'en 2020.