Fuites de Wikileaks: Des centaines de documents concernent la France

© 2010 AFP

— 

La France est aussi visée par le flot de documents confidentiels américains que WikiLeaks s'apprête à rendre publics, a rapporté samedi le site français owni.fr, qui a précisé que les premières publications devraient intervenir dimanche soir.

«Selon nos sources, entre 500 et 1.000 mémos concerneraient directement la France», indique owni.fr, généralement bien informé sur ces fuites du site spécialisé Wikileaks.

Fin octobre, owni, site d'informations indépendant basé à Paris, avait réalisé l'interface permettant la consultation des 400.000 documents secrets de l'armée américaine sur la guerre en Irak rendus publics par WikiLeaks.

Selon owni, le New York Times, l'hebdomadaire allemand Der Spiegel ainsi que les quotidiens britannique Guardian, espagnol El Pais et français Le Monde, déjà partenaires de WikiLeaks lors des révélations sur l'Irak, publieront leurs premières analyses des nouveaux documents dimanche à partir de 22h30 heure de Paris.

«On s'attend toutefois à des fuites avant cette heure», a déclaré à l'AFP un dirigeant d'owni.

Selon le site, Der Spiegel a déjà mis en ligne des «repères chiffrés» de cette rafale de documents samedi après-midi sur son site internet avant de les retirer quelques minutes plus tard. Et selon ces repères relayés par owni, 251.287 mémos diplomatiques, dont 16.652 classifiés «secrets», devraient être publiés.

Wikileaks a promis lundi une prochaine publication sept fois plus volumineuse que les 400.000 documents confidentiels récemment publiés sur la guerre en Irak.

Selon le département d'Etat américain, il s'agit de câbles diplomatiques émanant de ses ambassades. Ces documents à usage interne, potentiellement très embarrassants pour Washington, concerneraient notamment la Russie, la Turquie, le Moyen-Orient et des pays d'Europe de l'Ouest, selon des médias locaux.