Violence faite aux femmes: Le bilan de la grande cause nationale 2010 n'est pas à la hauteur des attentes

SENSIBILISATION Les chiffres sont parlants en cette journée nationale de sensibilisation...

Julien Ménielle

— 

François Fillon prononce un discours sur les violences faites aux femmes, grande cause nationale 2010, le 25 novembre 2009, à Paris.
François Fillon prononce un discours sur les violences faites aux femmes, grande cause nationale 2010, le 25 novembre 2009, à Paris. — CHAMUSSY/SIPA

«Le combat contre la violence faite aux femmes est l'affaire de tous.» Il y a un an, François Fillon déclarait les violences faites aux femmes grande cause nationale 2010. Le 25 novembre est donc devenu la journée nationale de sensibilisation aux violences faites aux femmes. Mais dans les faits, les bonnes intentions n’ont pas été suivies d’effets.

>> Une grande cause nationale, à quoi ça sert? Pour tout savoir, cliquez ici

Le nombre de femmes victimes de violences physiques ou sexuelles a en effet augmenté en 2009, selon le rapport annuel de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales. Le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans violentées est passé de 636.000 à 654.000 en 2008 et 2009.

En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon (140 en 2009), et le nombre de viols reste lui aussi élevé. Une campagne d'affichage autour du slogan «Viol, la honte doit changer de camp» a également été lancée mercredi.

>> Violence faite aux femmes: Comment agir en amont? Les réponses sont ici.

Mais le bilan 2010 reste «bien insuffisant», selon le Planning familial, qui affirme que les associations sont déçues. Roselyne Bachelot a annoncé mercredi lors du conseil des ministres un nouveau plan de lutte contre les violences faites aux femmes. Ce plan sera dévoilé en fin d'année portera sur la période 2011-2013.