Des élèves de certaines écoles musulmanes de Grande-Bretagne se voient enseigner comment appliquer les châtiments corporels contenus dans la loi islamique de la Charia et que les juifs sont en train de monter une conspiration pour s'emparer du monde, révèle lundi un enquête de la BBC.
Des élèves de certaines écoles musulmanes de Grande-Bretagne se voient enseigner comment appliquer les châtiments corporels contenus dans la loi islamique de la Charia et que les juifs sont en train de monter une conspiration pour s'emparer du monde, révèle lundi un enquête de la BBC. — Adrian Dennis afp.com

Société

Les châtiments corporels de la charia enseignés dans certaines écoles britanniques

Des élèves de certaines écoles musulmanes de Grande-Bretagne ...

Des élèves de certaines écoles musulmanes de Grande-Bretagne se voient enseigner comment appliquer les châtiments corporels contenus dans la loi islamique de la Charia et que les juifs sont en train de monter une conspiration pour s'emparer du monde, révèle lundi une enquête de la BBC.

Jusqu'à 5.000 élèves, âgés de 6 à 18 ans, apprennent à appliquer ces châtiments dans des manuels, affirmant que ceux qui ne croient pas en l'islam sont condamnés au «feu de l'enfer» après la mort.

«Un voleur doit avoir la main droite tranchée»

Un manuel à l'attention des élèves de 15 ans conseille ainsi en ce qui concerne les voleurs que «leur main soit tranchée au premier délit et leur pied au second».

«Il est stipulé qu'un voleur doit avoir la main droite tranchée à la hauteur du poignet. Celle-ci doit être ensuite cautérisée afin d'éviter une hémorragie pouvant entraîner la mort», est-il précisé dans le manuel.

Par ailleurs, les jeunes élèves sont avertis que les personnes se livrant à l'homosexualité doivent être lapidées à mort, brûlées vives, ou jetées du haut d'une falaise, et enfin que le «but principal» des juifs est de «prendre le contrôle du monde et de ses ressources».

Une école appartient au gouvernement saoudien ?

Ces écoles où on diffuse un tel enseignement font partie des «Clubs d'étudiants et des écoles saoudiens en Grande-Bretagne et en Irlande» (Saudi Students Clubs and Schools in the UK and Ireland). L'enquête de la BBC affirme que l'un de ces établissements à Londres appartient au gouvernement saoudien.

Pour sa part, le ministre britannique de l'Education Michael Gove a déclaré au sujet de cette enquête ne pas désirer ou souhaiter «intervenir dans les décisions du gouvernement saoudien qui organise son propre système d'éducation».

«Mais, a-t-il ajouté, je reste persuadé que du matériel (pédagogique) antisémite, quel qu'il soit, ne peut être utilisé dans les écoles anglaises». L'Ofsted (organisme britannique chargé de l'inspection des établissements scolaires en Grande-Bretagne) me fera bientôt un rapport à ce sujet», a ajouté le ministre de l'Education.