RER B et ligne 13: les deux points noirs du transport en commun en Ile-de-France

RAPPORT La Cour des comptes émet des recommandations...

O.R.
— 
La journée de protestation organisée par les syndicats contre la politique gouvernementale en temps de crise a commencé aux premières heures de la journée de jeudi sans tourner au chaos, en l'absence de paralysie du réseau de transports publics.
La journée de protestation organisée par les syndicats contre la politique gouvernementale en temps de crise a commencé aux premières heures de la journée de jeudi sans tourner au chaos, en l'absence de paralysie du réseau de transports publics. — Francois Guillot AFP

«Ces dernières années, l’offre de trains, métros ou tramways a progressé plus lentement que le trafic.» C’est ce que souligne la Cour des comptes dans un rapport présenté ce mercredi sur les transports ferroviaires en Ile-de-France. Résultat, selon une étude de 2007-2008, 23% du réseau serait en état de saturation ou proche de la saturation. Parmi les principaux point noirs figurent la ligne 13 et le RER B.

Les principaux problèmes sur ces deux lignes

RER B: Le rapport de la Cour des comptes pointe 21,8% d’irrégularités (retards et trains annulés) en 2009 sur le réseau du RER B, avec une pointe jusqu’à 37,1% pour le tronçon Sceaux-Robinson. Des chiffres en hausse par rapport aux années précédentes. La RATP, qui liste les causes des irrégularités, a noté ces dernières années une hausse de 22% d’incidents et de leur durée de résolution. Elle constate également une augmentation des temps d’échanges en gare et des utilisations abusives du signal d’alarme.

Ligne 13: Concernant la ligne 13 du métro, le rapport souligne la «saturation qui entraîne une dégradation des temps d’échanges». Concrètement, les rames sont contraintes de rester plus longtemps en station, ce qui ralentit le trafic général. En 2008, 122 millions de voyageurs ont transité sur cette ligne, soit 6,7% de plus qu’en 2007. Selon la RATP, 45% des irrégularités sont causées par des incidents voyageurs, 23% à cause de l’exploitation interne de la RATP, 10% à cause du matériel roulant, 10% du déroulement de chantiers et 10% de la fiabilité des installation techniques.

Les solutions mises en œuvre et en projet

RER B: Depuis novembre 2009, le changement de conducteur à Gare du Nord a été supprimée. Par ailleurs, le RER D a été prolongé, reliant désormais Châtelet et Gare du Nord, permettant donc aux voyageurs d’emprunter une autre ligne. Par ailleurs, un centre unique de gestion des incidents RATP et SNCF devrait être créé, garantissant une meilleure coordination en cas de problème sur la voie. Enfin, sur la partie nord du trajet, deux voies devraient voir le jour, réservées seulement au trafic du RER B, d’ici à fin 2012.

Ligne 13: En 2002, la décision a été prise d’installer en priorité le système de contrôle continu de vitesse Ouragan sur la ligne 13, ce qui permet d’augmenté la fréquence des trains. Une installation qui a pris quatre ans de retard, pour 2010. Le système sera généralisé fin 2011. Par ailleurs, la RATP prévoit la modernisation du poste de commande centralisée ainsi que du système informatique d’exploitation. En 2008, deux mesures avaient déjà été prises: la rénovation d’une partie des rames, à mi-vie, et l’installation d’un retournement automatique à Châtillon-Montrouge.

Les recommandations de la Cour des comptes

La Cour des comptes recommande dans un premier temps au Syndicat des transports d’Ile-de-France d’augmenter le montant des bonus-malus pour renforcer l’intéressement financier de la SNCF et de la RATP. Elle envisage aussi la diffusion d’un baromètre mensuel ou trimestriel des résultats de qualité de services.

Par ailleurs, la Cour s’adresse conseillent aussi aux deux entreprises de transports la suppression des interconnexions sur le RER et d’étudier des possibilités de mettre fin à la gestion commune des lignes A et B.

Enfin, elle recommande aux Réseau Ferré de France de limiter les difficultés créées par le passage de trains de transports de marchandises sur les mêmes voies que le RER ou le transilien en donnant notamment la priorité au trafic de voyageurs.