« Sarkozy a été débordé par ses emportements »

— 

François Hollande, député de Corrèze.
François Hollande, député de Corrèze. — S. MAHE / REUTERS

Député de Corrèze, François Hollande (PS) estime que ce remaniement est un échec pour Nicolas Sarkozy.

Comment analysez-vous

la reconduction de François Fillon?
Ce remaniement est à l'image de Nicolas Sarkozy. Il est brouillon, chaotique et sans impact positif sur la vie du pays. Avec le maintien de François Fillon, le Président s'est résigné à plusieurs niveaux. Il voulait promouvoir Jean-Louis Borloo, il l'a écarté. Il voulait garder le contrôle de l'UMP, c'est Jean-François Copé qui va le prendre. François Fillon a imposé ses vues. Et comme d'habitude, Sarkozy a été débordé par ses propres emportements. Il voulait reprendre la main, c'est François Fillon qui lui a tenu.
Ce gouvernement sonne également le glas de l'ouverture.
Oui, c'est un gouvernement de campagne, rétréci en volume. L'ouverture symbolisée par Kouchner a été balayée. Mais ce n'était qu'une illusion, un artifice, une baudruche.
Le PS doit-il tenter de séduire

les centristes déçus

par le gouvernement ?
Le Parti socialiste doit accélérer son propre rythme de travail pour montrer qu'il peut incarner le changement en rupture avec ce gouvernement de continuité. J'ai déjà dit que je regrettais que les primaires soient aussi tardives en 2011. Mais avant d'attirer les victimes du sarkozysme, tentons de construire notre projet et notre crédibilité dans la méthode de gouvernement. En opposition à un Sarkozy chaotique.Recueilli par M. GO.