Une enveloppe suspecte et des menaces contre une mosquée strasbourgeoise

ENQUETE Elle contient de la poudre blanche...

P. W.

— 

Les responsables de la mosquée turque Eyyub Sultan à la Meinau, un quartier du sud de Strasbourg, ont reçu un courrier suspect, ce vendredi après-midi. L’enveloppe contenait de la poudre blanche. Selon les premières analyses, il ne s’agit pas d’anthrax comme certains le redoutaient. Par sécurité, six personnes, dont deux policiers, ayant manipulé le colis ont étaient isolées dans le lieu de culte et prises en charge par les pompiers. Après examen, elles seraient toutes en bonne santé. Des analyses se poursuivent pour déterminer la nature de la poudre.

Un acte signé du Mouvement de libération européenne

En plus de la poudre, le courrier contenait une page du Coran brûlée et une lettre de menaces. D’après nos informations, le message rédigé à l’ordinateur dit: «Partez de notre sol tant qu’il en est encore temps, avec la valise ou le cercueil.» Selon Driss Ayachour, le président du conseil régional du culte musulman d’Alsace, le courrier «est signé par le Mouvement de libération européenne», un organe jusque-là inconnu.

Condamnant fermement cet acte, Driss Ayachour estime «qu’il est le geste de gens qui veulent provoquer la communauté musulmane et propager la peur. Les musulmans ne doivent pas céder à la provocation et laisser la justice agir». Depuis le début de l’année, une quinzaine d’actes xénophobes et antisémites ont été recensés à Strasbourg et dans sa communauté urbaine. Plusieurs cimetières juifs et musulmans ont été profanés, les domiciles de personnalités, dont celui du maire (PS) Roland Ries, ont été souillés par des tags racistes.