Les voitures neuves se vendent moins

ECONOMIE Le secteur enregistre une baisse 1% sur les dix premiers mois de l'année...

AFP

— 

Dans un communiqué, Toyota réaffirme avoir enquêté "rapidement et minutieusement sur toutes les dossier d'accélérations incontrôlées".
Dans un communiqué, Toyota réaffirme avoir enquêté "rapidement et minutieusement sur toutes les dossier d'accélérations incontrôlées". — Justin Sullivan AFP/Getty Images/Archives

Le ministre de l'Industrie Christian Estrosi a indiqué dimanche à l'AFP que les ventes de voitures particulières en France avaient reculé de «1% à fin octobre par rapport à 2009».

Rebond des marques françaises

«La part des marques française est de 55%, donc l'année 2010 est une excellente année pour l'industrie automobile française», a relevé le ministre anticipant de quelques jours la publication des chiffres officiels des immatriculations, attendus mardi.

A fin septembre, les immatriculations de voitures particulières en France depuis le début de l'année étaient encore en légère hausse de 0,8%, selon les chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Prime à la casse

Les chiffres avancés par M. Estrosi font donc craindre que les immatriculations du mois écoulé s'inscriront une nouvelle fois en recul par rapport à leur niveau d'il y a un an. Sur le seul mois de septembre, les immatriculations avaient baissé de 8,1% sur septembre 2009, s'inscrivant en recul pour le cinquième mois d'affilée.

Dopées l'an passé par la prime à la casse, les immatriculations de voitures neuves sont reparties à la baisse depuis mai, suite à la réduction de cette prime qui est passée de 1.000 euros l'an dernier à 700 euros en janvier, puis à 500 euros en juillet. Le dispositif doit prendre fin le 31 décembre.