Il voulait un tatouage spirituel, il ressort avec un pénis de 40 cm sur le dos

INSOLITE Il faudra entre six et neuf mois à l'infortuné pour s'en débarrasser...

P.B.

— 

C'est la version permanente du pénis dessiné au marqueur sur le front. Après une dispute, Chester Ives, un Australien de 25 ans, accepte l'offre de trêve de son ami, un artiste amateur de la ville de Plymouth. Ce dernier lui propose de lui tatouer le motif de son choix sur le dos, gratuitement.

Chester choisit le symbole Ying/Yang et un dragon. Pendant que l'artiste –un tatoueur non certifié– s’exécute, un spectateur répète plusieurs fois «ça en jette», selon le rapport de la police.

Six séances laser nécessaires

En rentrant chez lui, Chester montre fièrement le résultat à sa copine. «Je ne crois pas que ce soit ce que tu as demandé», s'exclame-t-elle. Car c'est donc avec pénis de 40 cm, accompagné d'une inscription suggérant qu'il est gay, que le jeune homme est marqué. Selon le journal Courrier Mail, il lui faudra au moins six séances laser pour effacer le graffiti. Un calvaire qui devrait durer entre six et neuf mois.

>> Les 10 règles d'or à respecter avant de se faire tatouer, ici en images

Le tatoueur comparaitra devant un juge le 15 novembre. Il est notamment poursuivi pour «dommages corporels» et avoir enfreint des règles imposées par le ministère de la Santé. Un syndicat de tatoueurs professionnels australiens appelle à un encadrement plus strict de la vente de matériel, que n'importe qui peut se procurer sur eBay.

Après Kimberley et ses 56 étoiles, en Belgique, c'est donc Chester et ses 40 cm qui font couler beaucoup d'encre. Deux morales à l'histoire: aller chez un professionnel agréé, c'est mieux; surveiller la progression du tatouage avec un miroir, aussi.