Pour Mélenchon, la police infiltre les manifestations

AFP

— 

Jean-Luc Mélenchon à une collecte de fonds pour les grevistes organisée sur le parvis de la place beaubourg a Paris, le 23 octobre 2010.
Jean-Luc Mélenchon à une collecte de fonds pour les grevistes organisée sur le parvis de la place beaubourg a Paris, le 23 octobre 2010. — REVELLI-BEAUMONT/SIPA

Le président du Parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, a affirmé dimanche soir à France Inter et i-Télé que des policiers avaient des «consignes» pour «infiltrer» et «jeter des pierres» dans les manifestations sur les retraites.

«Il faut que les policiers républicains marquent une distance avec les ordres qui leur sont donnés, certains ont fait valoir leur droit de retrait, tant ils sont épuisés, (il faut qu'ils) affirment d'une manière beaucoup plus forte leur opposition à un certain nombre de consignes et de pratiques».
 

«J'ai même mis une photo sur mon blog»


«Cette pratique dont je parle c'est cette présence dans les cortèges de manifestants de personnes infiltrées qui jettent des pierres, brisent des vitrines et ensuite sortent des brassards de police», a-t-il dit.

«J'ai même mis une photo sur mon blog» d'une scène se déroulant en Savoie, a-t-il illustré, et a rapporté les propos datant de la veille d'un jeune dirigeant étudiant qui a vu «des gens qui étaient parmi les plus ardents à jeter des pierres ensuite sortir des brassards».

«C'est un constat», a-t-il dit.

«La question est de savoir qui donne de tels ordres», a-t-il ajouté. «Personne ne peut croire que des policiers de leur propre initiative décident de se déguiser en manifestants et de jeter des pierres pour ensuite interpeller», a-t-il dit. «Je pense que le ministre de l'Intérieur est au courant», a-t-il ajouté.