Tabac: Un paquet de nouveaux fumeurs en plus

SANTE Leur proportion a augmenté de deux points depuis 2005...

Ingrid Gallou

— 

L'augmentation de la consommation est particulièrement sensible chez les femmes.
L'augmentation de la consommation est particulièrement sensible chez les femmes. — F. DURAND / SIPA

Les Français fument davantage. De 26,9%* de la population en 2005 chez les 15-75 ans, la proportion de fumeurs est passée à 28,7% en 2010, soit une augmentation de près de deux points. Si le tabagisme des hommes tend à se stabiliser (de 31 à 31,8%), celui des femmes grimpe en flèche, et passe de 23 à 25,7%. Cette progression est d'autant plus inquiétante qu'elle s'est effectuée en parallèle avec la mise en place de l'interdiction de fumer dans les lieux publics, appliquée depuis le 1er février 2007.

40 à 45 % des jeunes fument

Pour autant, Roselyne Bachelot, autoproclamée «militante de l'augmentation massive du prix du tabac», a exclu toute nouvelle augmentation. La prochaine hausse, de 6% seulement en moyenne, est prévue pour le 8 novembre. Insuffisant d'après Emmanuelle Beguinot, directrice du Comité national contre le tabagisme (CNTC), pour qui, seule une hausse brutale de 10% concernant l'ensemble des produits du tabac peut faire baisser la consommation. «Or, dénonce-t-elle, cette nouvelle hausse a été décidée par le ministère du Budget en accord avec les cigarettiers.»

L'augmentation du nombre de fumeurs coïncide d'ailleurs avec le gel fiscal en vigueur entre 2004 et 2007. Le CNCT a, par ailleurs, été alerté de cas de relâchement de l'interdiction de fumer dans les lieux publics: à l'intérieur des établissements en province, et dans des terrasses transformées dans la capitale.

Mais les corps de contrôle ne se saisiraient pas suffisamment de ces signalements. Le comité dénonce aussi le non-respect de la vente de tabac aux mineurs et alerte: 40 à 45% des jeunes Français sont des fumeurs. L'un des taux les forts en Europe, derrière quelques pays de l'Est.