Xynthia: il y a finalement 632 maisons dans la zone d'expropriation

avec AFP

— 

La préfecture de Vendée a indiqué lundi que 632 maisons figuraient au final dans les «zones d'expropriations» arrêtées par le gouvernement à La-Faute-sur-Mer et l'Aiguillon-sur-Mer, victimes de la tempête Xynthia en février dernier.

La «zone d'expropriation» proposée lundi est plus restreinte que la «zone noire» ou «zone de solidarité» controversée qui avait été initialement annoncée le 7 avril, et qui touchait 823 maisons.

Sur les 632 maisons situées sur des parcelles jugées trop dangereuses pour être habitées, 494 ont déjà fait l'objet d'un accord de vente à l'amiable avec l'Etat, a précisé la préfecture lors d'un point presse.