Montreuil: le jeune blessé par un tir de flashball «risque de perdre un oeil»

SECURITE Il manifestait contre la réforme des retraites...

O.R. et W.M. avec AFP

— 

Le lycéen de 16 ans blessé par un tir de flashball ce jeudi matin à Montreuil (Seine-Saint-Denis) était toujours à l'hôpital dans l'après-midi et «risque de perdre un oeil», a rapporté la maire de Montreuil Dominique Voynet (Verts). «Il a trois fractures au visage. Il va être opéré demain», a-t-elle précisé, rapportant des propos de la mère du blessé. Selon Dominique Voynet, le jeune, qui n'est pas connu des services de police, a «le visage déformé».

Plusieurs tirs de flashball en début de matinée

Le lycéen a été atteint en marge d'une manifestation contre la réforme des retraites, à Montreuil, selon la préfecture de Seine-Saint-Denis, contactée par 20minutes.fr. Véronique Bourdais, adjointe à la sécurité de la ville évoque sept tirs de flashball en début de matinée.

>> Suivre les évènements de la journée de mobilisation en live par ici

Le jeune a été conduit à l'hôpital André Grégoire. A la demande du préfet du 93, la préfecture de police de Paris a saisi l'IGS pour une enquête. La maire Verte de Montreuil, Dominique Voynet, a condamné «avec une extrême fermeté», dans un communiqué, «les violences policières contre les lycéens». Elle considère le tir de flash-ball est une «provocation dont on peut penser qu'elle vise à provoquer des incidents et à transformer le nécessaire débat démocratique en spirale de violences et d'affrontements».

«Il n'y a pas eu de sommation»

La préfecture évoque des jets de projectiles de la part des manifestants. «Ils ont accumulé des poubelles devant le lycée Jean-Jaurès et il y a eu des affrontements avec des CRS», a relaté la maire de Montreuil, mais «les jeunes nient avoir jeté des pavés». Dominique Voynet a estimé que les règles d'utilisation des flashballs n'ont pas été respectées. «Il n'y a pas eu de sommation» avant les tirs, a-t-elle relevé.

 

Il y a un peu plus d'un an, un jeune homme avait été gravement blessé à l'oeil par un tir de flash-ball, à Montreuil, lors de la dispersion d'une manifestation.