20 Minutes : Actualités et infos en direct
ARDECHELes opérations s'accélèrent pour secourir le spéléologue

Les opérations s'accélèrent pour secourir le spéléologue

ARDECHE20minutes.fr fait le point sur le dispositif déployé...
Coupe schématique de la cavité dans laquelle le spéléologue Eric Establie est coincé.
Coupe schématique de la cavité dans laquelle le spéléologue Eric Establie est coincé. - AFP
C. F. avec AFP

C. F. avec AFP

Un neuvième jour de recherches peut-être décisif. Deux plongeurs britanniques vont tenter ce lundi matin de rejoindre le spéléologue disparu dans les Gorges de l'Ardèche, tandis que le forage d'un «puits de contact» se poursuit, selon la préfecture. L'espoir de retrouver vivant Eric Establie, spéléologue de renom, est revenu samedi soir, les sauveteurs ayant entendu des coups sur la paroi, en réponse à leurs sollicitations. 20minutes.fr fait le point sur le dispositif déployé.

Le matériel récupéré par le spéléologue?
Les plongeurs doivent doivent entreprendre leur mise à l'eau «en fin de matinée», a précisé à l'AFP Jean Rampon, sous-préfet de Largentière, à la tête de la cellule de secours. Ils doivent notamment vérifier si Eric Establie a pu venir chercher l'un ou les caissons étanches déposés dimanche après-midi par deux plongeurs suisses près de l'éboulis, à 780m de l'entrée de la grotte, et contenant des messages, une montre et des vivres (voir l’infographie). Une hypothèse peu probable, dans la mesure elle suppose qu’Eric Establie ait eu la force et la capacité de plonger jusqu’à cet endroit.

Contourner l’éboulis
Les plongeurs vont tenter de franchir ou de contourner l'éboulis afin d'aller secourir le disparu, localisé à quelque 300m plus loin dans une poche d'air. Les difficultés résident principalement dans le manque de visibilité, avec une eau très trouble. De plus, la configuration «en yo-yo» de la galerie ralentit la progression sur les 780m séparant l'entrée et l'éboulis, et contraint les plongeurs à un certain nombre de paliers de décompression.

S'ajoute à cela leur méconnaissance de la cavité, qu'Eric Establie «est le seul à connaître», explique Eric Zipper, membre du Spéléo Secours Français. Le site Internet du Spéléo Secours montre d'ailleurs un plan de la galerie, établi par Eric Establie en 2008 (http://www.speleo-secours-francais.com). «En France, on a cinq plongeurs capables de faire ça», résume Eric Zipper. C'est ainsi que l'équipe de neuf plongeurs (cinq de pointe et quatre d'assistance) compte aussi trois Britanniques et deux Suisses.

Le forage d’un puits en parallèle
Le forage d'un «puits de contact» de 14cm de diamètre dans le plateau, à l'aplomb de la cavité où les sauveteurs ont cru percevoir la présence d'Eric Establie, devait reprendre ce lundi à 9h. Il avait été interrompu ce dimanche vers 23h en raison de la rupture d'un élément mécanique, a explique le sous-préfet. «La partie supérieure était la plus dure» et c'est pour cela que l'opération a pris du retard. «Le foreur doit adapter ses outils», a-t-il ajouté, se disant dans l'impossibilité de fixer un délai. «Il a déjà creusé environ 30m sur environ 200m», a-t-il précisé.

Ce forage, une fois terminé, pourrait permettre d'entrer en liaison directe et permanente avec le spéléologue et de lui faire descendre des vivres et des équipements en vue de sa sortie.

Le déblaiement d’une cheminée
Enfin, l’équipe des secouristes déblaient depuis le début de la semaine, à la pelle et à l'explosif, une cheminée naturelle située sur le plateau, dans l'espoir qu'elle débouche sur une galerie ramenant à la cavité où le spéléologue semble avoir trouvé refuge. Cette voie est considérée comme une solution d'ultime recours si aucune des deux autres ne débouchait auparavant, la cheminée étant très éloignée de sa cavité.

Sujets liés