La joggeuse disparue a été retrouvée dans la nuit

FAIT-DIVERS Elle n'aurait pas subi de violences...

20 Minutes avec AFP
— 
La jeune joggeuse portée disparue dimanche 10 octobre 2010, a été retrouvée dans la nuit de dimanche à lundi, en Seine-et-Marne.
La jeune joggeuse portée disparue dimanche 10 octobre 2010, a été retrouvée dans la nuit de dimanche à lundi, en Seine-et-Marne. — AFP PHOTO/SIRPA GENDARMERIE

Une jeune joggeuse  portée disparue dimanche matin a été retrouvée dans la nuit à quelques  kilomètres de son domicile en Seine-et-Marne après plusieurs heures de  recherche par d'importants moyens de gendarmerie.

>> Que sait-on sur sa disparition? Le point ici

«Elle est en bonne santé», quoique «un peu choquée», a  indiqué peu après minuit le colonel Eric Le Callonnec, commandant du  groupement de gendarmerie de Seine-et-Marne. Lundi matin, son père a confirmé que sa fille était en «état de choc». Il a précisé ignorer «ce qu'il s'était passé».

«La jeune fille a été retrouvée à 23h30 à 2 km au sud de  Saint-Germain-sur-Morin, dans le village de Montguillon», a ajouté  le colonel Eric Le Callonnec, lors d'un point presse: «elle a eu un peu froid mais n'est pas blessée».

«Disparition inquiétante»

Le responsable n'a pas précisé dans quelles circonstances a  été retrouvée cette étudiante de 18 ans, partie faire un jogging vers  10h45, et dont les parents n'ont plus eu de nouvelles pendant plusieurs  heures.

Sa famille a donné l'alerte vers 13h, a précisé la  gendarmerie évoquant alors une «disparition inquiétante», qui avait  motivé le déploiement d'environ 180 hommes.

Prénommée Marine, elle mesure 1,68 m et pèse 50 kilos, selon  un signalement diffusé par la gendarmerie : ses cheveux sont blonds,  longs et attachés.

Retrouvée seule

«C'est une patrouille qui l'a retrouvée seule» dans l'un des  secteurs attribués aux différents groupes de recherche engagés par la  gendarmerie depuis la mi-journée, a-t-il dit.

Rien n'a filtré des auditions menées par les enquêteurs de la  Section de recherches de Paris dans les locaux de la brigade de  Crécy-la-Chapelle.