Une femme portant le voile intégral exclue du tribunal de Bobigny

AFP

— 

Une femme intégralement voilée, assise dans le public d'un procès correctionnel à Bobigny, a été exclue vendredi de la salle d'audience, au lendemain de la validation par le Conseil constitutionnel de la loi interdisant la burqa et le niqab dans l'espace public.
«Les personnes dont le visage est visible sont autorisées à rester dans la salle en conservant leur foulard. Contrairement à la personne au premier rang dont seuls les yeux sont visibles», a dit la présidente du tribunal. «Elle est invitée à quitter la salle ou à (retirer) son voile», a-t-elle ajouté.
La femme est alors sortie, sans que cela ne suscite d'agitation particulière. «Je ne suis pas étonnée. Je m'y attendais, mais j'ai quand même pris le risque», a-t-elle déclaré à l'AFP.