Le fichier illégal de Roms n'a «aucune incidence» sur le contentieux ouvert par l'UE

AFP

— 

L'enquête menée en France sur l'existence d'un fichier illégal des Roms et des gens du voyage n'a aucune incidence sur le contentieux ouvert par la Commission, a déclaré vendredi à Luxembourg la commissaire en charge de la Justice Viviane Reding.
«Nous avons pris note de la déclaration des autorités françaises d'ouvrir une enquête interne sur ces fichiers et nous regarderons avec grand intérêt les conclusions de cette enquête», a-t-elle précisé à l'issue d'une réunion avec les ministres de la Justice de l'UE.
Viviane Reding a reconnu qu'un tel fichier, si son existence était confirmée, serait un «élément nouveau qui s'ajoute à ce dossier», mais elle a précisé que cela n'aurait aucune incidence sur le contentieux ouvert avec Paris pour mauvaise transposition de la législation européenne de 2004 sur la libre circulation. La commissaire n'a pas montré l'intention de demander l'ouverture d'une enquête par la Commission, comme l'a pressé de le faire vendredi le groupe socialiste au Parlement européen.