Google va faire appel de sa condamnation pour diffamation

AFP

— 

Le groupe Internet Google va interjeter appel de sa condamnation et de celle de son PDG Eric Schmidt à Paris pour diffamation envers un particulier, dont le nom tapé sur le moteur de recherche suggérait les qualificatifs de «violeur» ou «sataniste», a-t-il annoncé à l'AFP samedi.

Google devra verser au plaignant un euro de dommages et intérêts et prendre dans un délai d'un mois «toutes les mesures» pour faire cesser l'infraction, selon la décision rendue par le tribunal de grande instance (TGI) de Paris, publiée par le site legalis.net.