Le violeur qui s'est évadé du tribunal de Nanterre toujours activement recherché

JUSTICE Il a été condamné à dix-huit ans de prison en son absence...

avec AFP

— 

L'homme de 36 ans, qui s'est évadé jeudi soir du tribunal de Nanterre, où il comparaissait pour viol sur mineure en récidive, est toujours recherché par la police vendredi.

Il a été condamné dans la journée par défaut à 18 ans de réclusion par la cour d'assises des Hauts-de-Seine. L'avocat général avait requis une peine de 20 ans de réclusion criminelle contre cet homme qui devra être rejugé quand il aura été retrouvé.

Viol en récidive d'une mineure

Il comparaissait pour le viol en récidive d'une mineure de 17 ans, dans la nuit du 31 janvier au 1er février 2009, à Meudon (Hauts-de-Seine). Il avait déjà été condamné pour viol le 15 janvier 2004 à une peine de 8 ans d'emprisonnement.

Le fugitif, très mince, brun les cheveux courts et à l'allure bonhomme, «est connu des services de police pour de nombreux délits dont trafic de stupéfiants, escroquerie et menaces de mort», selon une source proche de l'enquête.

Jeudi vers 21h, il s'était enfui du dépôt du tribunal de Nanterre, alors qu'il attendait d'être réintégré à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) où il était écroué en détention provisoire. Il a réussi à se détacher et avait pris le chemin de la salle d'audience des comparutions immédiates avant de sortir par l'entrée principale du tribunal.