Pour au moins la moitié des jeunes, l'avenir n'augure rien de bon

SONDAGE Selon le baromètre annuel Ipsos pour le Secours populaire...

J.R. avec AFP

— 

Des étudiants en salle d'examen.
Des étudiants en salle d'examen. — M. BUREAU / AFP

Les jeunes ne sont pas confiants. C’est ce qui ressort du sondage Ipsos publié ce lundi. Selon les chiffres, un jeune sur deux se dit angoissé pour son avenir.

Cette angoisse se traduit parfois par de la colère pour un jeune sur trois. Pour 70% des jeunes interrogés, la société ne leur accorde pas une place assez importante.

L’insertion professionnelle ne rassure pas
Le malaise se développe malgré les études: 50% d’entre eux doutent que les études garantissent une insertion plus facile dans le monde du travail. Pour la génération des 15 ans et plus, le sentiment de devoir fournir plus d’efforts est prégnant. Selon eux, ils doivent obtenir plus de diplômes mais ont des perspectives moins bonnes qu’avant.

Ces inquiétudes ne se cantonnent pas qu’aux jeunes mais à l’ensemble de la population, surtout depuis la crise. Un tiers des Français dit avoir déjà vécu une situation de pauvreté.

>> Et vous, vous sentez-vous angoissé par votre avenir? Si oui, pourquoi? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous

Le sondage a été réalisé par téléphone du 9 au 24 juillet auprès de 611 jeunes de 18 à 30 ans, issus d’un échantillon national représentatif de 2.895 Français âgés de 15 ans et plus, selon la méthode des quotas.