les experts s'affrontent à Huis clos

C. BL.

— 

Motus et bouche cousue. C'est dans la plus grande discrétion qu'un débat scientifique sur le réchauffement climatique est organisé aujourd'hui à l'Académie des sciences. Censé confronter les tenants du consensus scientifique aux « climato-sceptiques », le débat se tient à huis clos. Seuls sont admis les académiciens et une vingtaine de participants extérieurs .
La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, avait saisi l'Académie des sciences en avril dernier. Elle espérait ainsi calmer les esprits après la polémique autour des déclarations de Claude Allègre. Dans un livre intitulé L'Imposture climatique, l'ancien ministre dénoncait la recherche sur le climat et questionnait la réalité et les causes du réchauffement de la planète. Près de 600 chercheurs impliqués dans la science du climat avaient alors signé une pétition pour demander la tenue d'un débat public. Un rapport de synthèse devrait être publié en novembre prochain.