Un deuxième cas autochtone de dengue à Nice

— 

Le deuxième cas non importé de dengue signalé à Nice (Alpes-Maritimes) et confirmé samedi de sources sanitaires concerne un garçon de 18 ans de l'entourage du premier cas annoncé le 13 septembre. « Les deux patients vont bien » maintenant, selon le ministre de la Santé, mais treize autres personnes ont été placées sous surveillance, selon l'agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte d'Azur (ARS Paca). Les personnes résidant à Nice ou aux alentours sont invitées à détruire les larves ainsi que les gîtes potentiels de reproduction des moustiques, en supprimant toute forme d'eau stagnante. Par exemple : les soucoupes sous les pots de fleurs.
Dans le sud de la France, c'est l'Aedes albopictus (moustique tigre), et uniquement lui, qui est responsable de la transmission de la maladie. En France métropolitaine, selon les autorités, le risque de développement d'une épidémie est considéré comme limité.