Aucune expulsion n'a été effectuée «sur une base ethnique», selon Eric Besson

AFP

— 

La France va continuer à démanteler les campements irréguliers sur son territoire, mais aucune expulsion n'a été menée sur une base ethnique, a affirmé mardi à Bruxelles Eric Besson.
«La France n'a prononcé aucune reconduite volontaire ou forcée sur une base ethnique», a assuré le ministre de l'Immigration  au cours d'un entretien avec l'AFP. Il s’est exprimé en marge d'une réunion à Bruxelles avec ses homologues de l'UE consacrée à la politique d'asile.
La Commission européenne a menacé d'ouvrir une procédure d'infraction contre la France, jugeant que «les circonstances donnent l'impression que des personnes sont renvoyées juste parce qu'elles appartiennent à une certaine minorité ethnique».
«La France respecte la Commission dans son rôle de gardienne des traités. Nous avons répondu à toutes ses questions et nous recommencerons si nécessaire», a assuré Eric Besson.