Un couple laisse mourir de faim sa fille handicapée

FAITS-DIVERS Elle avait cessé de s'alimenter depuis 15 jours, ses parents ont appelé les pompiers pour qu'ils récupèrent son cadavre...

B.D.
— 

Une mort qui «dépasse l'entendement», selon un policier. Une jeune femme d'origine chinoise de 22 ans, qui souffrait de problèmes psychiatriques, est morte à la fin août après avoir cessé de s'alimenter pendant 15 jours. Ses parents n'ont rien fait pour lui porter secours, révèle Le Parisien ce lundi.

Le couple et sa fille vivaient dans le même appartement de Bobigny. Le 31 août dernier, Yin Yue W., 48 ans, le père, et Xilan, 49 ans, sa femme, appellent les pompiers pour qu’ils récupèrent le cadavre de leur fille, Jun. En arrivant dans l’appartement, les pompiers trouvent la jeune femme au milieu du salon, et constatent qu’elle est morte depuis au moins deux jours. Les parents n’ont appelé les secours, ni transporté leur fille à l'hôpital alors qu’elle avait cessé de s'alimenter deux semaines avant sa mort.

Deux semaines d’agonie

«Elle est morte dans d'insoutenables circonstances en présence de ses parents qui n'ont pas levé le petit doigt… Elle est restée allongée, agonisant sur le sol de la pièce», raconte un policier cité par le quotidien. Au vue de ces faits graves, la parquet a été alerté et a saisi la brigade criminelle. Les parents ont été mis en examen vendredi pour «délaissement d'une personne vulnérable ayant entraîné la mort» et placés en détention provisoire.

Jun, qui souffrait de troubles psychiatriques, avait tenté de mettre fin à ses jours, il y a quelques mois, en avalant du produit détergent. Elle avait survécu, mais avait dû subir une lourde opération et gardait d'importantes séquelles. «Elle a été abandonnée à ses souffrances par ses parents qui ont continué à vivre à ses côtés comme si de rien n'était», déplore un enquêteur. Au cours de leur audition, les parents de Jun ont ainsi avoué que leur fille «avait arrêté de se nourrir et restait constamment allongée».