Alain Penin, un homme aux prises avec «ses pulsions depuis 20 ans»

PORTRAIT Qui est l'homme qui a avoué le meurtre et la tentative de viol de Natacha?...

Julien Ménielle

— 

Portrait non daté d'Alain Penin, 39 ans, suspecté du viol et du meurtre d'une joggeuse à Marcq-en-Braoeul en septembre 2010.
Portrait non daté d'Alain Penin, 39 ans, suspecté du viol et du meurtre d'une joggeuse à Marcq-en-Braoeul en septembre 2010. — AFP PHOTO

Alain Penin travaillait pour les Restos du Coeur, et se faisait appeler coluche59200 sur des sites de rencontre. Mais le massif chauffeur routier de 39 ans cachait un terrible secret: des pulsions sexuelles irrépressibles qui l’avaient déjà conduit en prison pour le viol d’une joggeuse en région parisienne.

Côté obscur

Depuis sa sortie de prison en 2009, pourtant, le bonhomme barbu et dégarni semblait se tenir tranquille. Ceux qui l’ont côtoyé dans le foyer dans lequel il était hébergé à Tourcoing se souviennent d’un homme qui «se comportait très bien, était toujours souriant» et «n'a jamais eu un mot de travers». La directrice de l’association qui suivait Alain Penin parle même de «la stupéfaction» qu’elle a ressentie quand elle a appris qu'il était impliqué dans la mort de Natacha.

«Il était pleinement réinséré», assure un de ses collègues de la plateforme des Restos du Coeur de Wattrelos dans La voix du Nord, tandis qu’une autre n’arrive pas à imaginer qu’il ait «commis un tel acte». Le directeur de la structure décrit cependant «quelqu'un qui avait son caractère, qui pouvait parfois être un peu agressif», mais précise n’avoir «jamais eu de problème avec lui».

«Si une femme me veut pour un bon plan cul»

Un de ses amis, pourtant, lève le voile sur le côté obscur du personnage: «J'ai arrêté de lui parler quand j'ai appris qu'il filmait sous les jupes des filles avec son téléphone portable», confie-t-il dans Nord Eclair. En réalité, l’homme cherche à satisfaire ses besoins sexuels sur le Web. Sous le pseudo de coluche59200 (le code postal de Tourcoing), il s’inscrit sur de nombreux sites de rencontres libertins.

«Je suis simple, courtois aimable et quand j'aime quelqu'un c'est pas du chiquer (sic)», annonce Alain Penin sur l’un des deux profils Facebook à son nom. Mais sur les sites de rencontre, coluche59200 est plus direct: «Si une femme me veut pour un bon plan cul je suis Alain Penin sur Facebook, je suis partant et je vous y attends.»

La montée des pulsions

Alain Penin «souffre de ses pulsions depuis 20 ans», précise son avocat. Des pulsions dont il dit ne pas avoir pu «se confier» au psychiatre au cours du suivi socio-psychologique auquel il était soumis depuis sa libération. Des pulsions dont son avocat affirme qu'Alain Penin les a «senti monter» dans les semaines qui ont précédé le drame.

L'homme n'a sans doute pas trouvé sur le Web de quoi assouvir ces «pulsions irrépressibles». Après avoir rôdé plusieurs semaines, il est passé à l’acte dimanche près de Marcq-en-Baroeul. Alain Penin a reconnu le meurtre et la tentative de viol sur Natacha. «Je savais qu’il allait recommencer», a déclaré sa première victime.