Légion d'honneur: Eric Woerth a voulu en parler à Sarkozy

JUSTICE Un nouveau courrier prouve qu’il a sollicité le chef de l'Etat pour l'attribution de la décoration de Patrice de Maistre...

M.P avec AFP

— 

Le ministre du Travail Eric Woerth, à la sortie du premier conseil des ministres après les vacances d'été, à Paris le 25 août 2010.
Le ministre du Travail Eric Woerth, à la sortie du premier conseil des ministres après les vacances d'été, à Paris le 25 août 2010. — SIPA / AP / Jacques Brinon

Les enquêteurs de la brigade financière tentent toujours de démêler le vrai du faux dans l’affaire de la Légion d’honneur remise à Patrice de Maistre par Eric Woerth. Quand le premier ne se souvient pas être intervenu auprès du ministre pour l’obtenir, le second ne se souvient pas d’avoir eu «un rôle» dans le processus. Sauf que ces déclarations sont contredites par les lettres sur lesquelles sont tombés les enquêteurs. Dans l’une d’elles datant de mars 2007, révélée par Le Monde et Mediapart ce lundi, Eric Woerth relaie auprès de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, la demande d'attribution de la Légion d'honneur de Patrice de Maistre, accompagné d’un CV. Le courrier comporte surtout une annotation manuscrite du ministre du Travail: «Je t’en reparle».   

>> Tout comprendre sur l'affaire Woerth-Bettencourt

Dans la lettre, Eric Woerth indique que son attention a été «appelée par Monsieur Patrice de Maistre (...) Il a bien voulu me faire part de son souhait d'être décoré de la Légion d'honneur». Des écrits qui, soulignent les deux médias, vont à l'encontre des déclarations aux enquêteurs d’Eric Woerth et de Patrice de Maistre. «Je ne suis jamais intervenu directement auprès d'Eric Woerth», a déclaré aux policiers le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, rapportent les deux médias. Aux policiers, Eric Woerth aurait déclaré: «Je n'ai pas eu de demande directe, ni par allusion (..) Je ne suis pas sûr d'avoir eu un rôle» tout en précisant qu'il a «fourni un avis positif».

Donateur  de l’assocition d’Eric woerth

La brigade financière agit dans le cadre d’une enquête préliminaire pour un éventuel trafic d’influence. Elle tente de comprendre si cette remise de Légion d’honneur a été une contrepartie pour services rendus. Pour financement légal de parti politique, par exemple. Patrice de Maistre a confirmé avoir contribué, légalement, à hauteur de 3.000 euros le 26 janvier 2007 au Premier cercle, qui rassemble les donateurs de la campagne de Nicolas Sarkozy. Il a aussi versé 1.500 à 2.000 euros au micro-parti d'Eric Woerth en 2009, assure Mediapart.

Acculé par la diffusion d’une lettre dans L’Express et Le Canard Enchaîné la semaine dernière, Eric Woerth a finalement reconnu avoir écrit un courrier en faveur de  l'attribution de la Légion d'honneur à Patrice de Maistre. Un geste «banal», a-t-il assuré, comme «tout député en fait». Patrice de Maistre a été fait chevalier de la Légion d'honneur dans le cadre de la promotion du 14 juillet 2007, mais n’a reçu sa décoration que début 2008 des mains d'Eric Woerth, après l'embauche de la femme du ministre, Florence, dans la société en charge de la gestion de la fortune de Liliane Bettencourt.