Premier greffé total du visage: «J'ai complètement adopté ce visage»

SANTE Jérôme s'exprime, deux mois après la lourde intervention qu'il a subi...

O.R.
— 
Le professeur Laurent Lantieri, spécialiste de la greffe de visage, le 8 juillet 2010 à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil.
Le professeur Laurent Lantieri, spécialiste de la greffe de visage, le 8 juillet 2010 à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil. — Thibault Camus/AP/SIPA

Fin juin, Jérôme, 35 ans et atteint d’une maladie génétique qui lui déformait le visage est opéré par le professeur Laurent Lantiéri. Une greffe totale du visage, une première mondiale. Deux mois après l’intervention, Jérôme s’exprime pour la première fois sur RTL, ce jeudi, et explique que sa «vie va parfaitement bien» et qu’il se sent «vraiment en très très grande forme».

La première fois où il s’est vu dans un miroir... «j’ai levé les deux pouces puisqu’à ce moment là je ne pouvais pas encore m’exprimer, raconte-t-il à la radio, tout de suite j’ai vu que le résultat était à la hauteur de mes espérances».

Depuis, Jérôme explique avoir repris une vie normale, sans problème d’acceptation de ce nouveau visage. «A aucun moment je me suis dit ‘c’est le visage d’un autre’. Tout de suite je me le suis approprié», insiste-t-il. «De plus en plus, au fil que les jours passent, je retrouve mes anciens traits, des expressions que j’ai pu avoir, j’ai complètement adopté ce visage…»