Les principales nouveautés de la rentrée scolaire 2010

EDUCATION Outre la réforme du lycée, de nombreuses autres mesures entrent en vigueur cette année...

Corentin Chauvel avec AFP
— 
Des collégiens dans une salle de classe.
Des collégiens dans une salle de classe. — LE MOINE MICHEL/SIPA

Jeudi, c’est la rentrée et elle  sera «particulièrement riche» en nouveautés, a annoncé mardi le ministre de  l’Education nationale, Luc Chatel. Les 840.000 enseignants et leurs 12 millions  d’élèves qui reprennent le chemin de l’école, de la maternelle au lycée, vont  connaître des changements plus ou moins importants selon leur niveau.  20minutes.fr revient sur les principales mesures qui entrent en vigueur cette  année. 

Une nouvelle classe de seconde
C’est le premier niveau  à être concerné par la réforme du lycée. Cette dernière sera effective pour la  première et la terminale lors des deux prochaines rentrées, en 2011 et 2012. A  prévoir pour les 500.000 élèves de seconde, un réaménagement des horaires avec  de nouveaux modules: un accompagnement personnalisé (soutien individualisé,  perfectionnement des méthodes de travail) de deux heures hebdomadaires, deux  enseignements d’exploration (l’un d’économie, l’autre au choix parmi des  matières assez variées) de 1h30 hebdomadaire chacun, des stages de remise à  niveau, un tutorat d’orientation, et des groupes de compétence pour améliorer  l’usage des langues. 

Les professeurs stagiaires dans le grand  bain
La réforme de la formation des enseignants, consistant en la  «mastérisation» de celle-ci, fait que près de 15.500 jeunes professeurs tout  juste recrutés seront affectés à plein-temps dès cette rentrée, sans avoir été  formés par une année d'alternance à l'Institut universitaire de formation des  maîtres (IUFM). Toutefois, ils bénéficieront de la présence partielle d’un  tuteur pendant les premiers mois et de quelques semaines de formations durant  l’année. 

L’expérimentation «cours le matin, sport  l’après-midi»
Un nouveau rythme scolaire sera à l’essai cette rentrée, et  ce durant trois ans, pour quelques classes de 124 collèges et lycées  volontaires. Le matin sera consacré à l’enseignement classique tandis que  l’après-midi verra les élèves s’occuper à des tâches sportives ou culturelles.  L’objectif: alléger la charge de travail des élèves, mais également lutter  contre l’absentéisme et les violences scolaires. 

L’ouverture des  internats d’excellence
A celui déjà ouvert à Sourdun (Val-de-Marne) en  septembre 2009 vient s’ajouter onze nouveaux internats d’excellence qui ouvrent  leurs portes dans toute la France et en Guyane à la rentrée, destinés à  accueillir «des collégiens, lycéens et étudiants motivés, ne bénéficiant pas  d'un environnement favorable pour réussir leurs études».

Un nouveau  système de remplacements des professeurs
Afin d’assurer un remplacement  efficace des professeurs absents, un vivier complémentaire de personnels  contractuels (retraités de l’éducation nationale, étudiants) pourra intervenir  en complément des remplaçants titulaires et vacataires déjà présents. Par  ailleurs, le délai de carence de 15 jours (avant qu'un professeur soit remplacé)  dans le second degré est supprimé et les barrières administratives entre  académies sont levées.

D’autres mesures sont également prévues à la  rentrée comme la mise en place d’un plan de prévention de l’illettrisme en  maternelle, du livret de compétences (destiné à valider les compétences acquises  au cours de la scolarité) en primaire et dans les collèges, du dispositif Clair  (collèges et lycées pour l'ambition, l'innovation, la réussite) dans 105  collèges et lycées, d’une «mallette des parents» (pour mieux leur faire  comprendre le fonctionnement de l'école) dans 1.300 collèges, de nouvelles  règles nutritionnelles à la cantine, d’une nouvelle épreuve orale au brevet des  collèges (histoire des arts), la rénovation de la première professionnelle, et  le doublement des équipes mobiles de sécurité dans les dix académies «où il y a  le plus de besoins».