Afghanistan: Nicolas Sarkozy rend hommage aux deux soldats tués lundi

ARMEE Le chef de l'Etat a assuré que la France resterait sur place «aussi longtemps que nécessaire»...

avec AFP

— 

C.PARIS / AFP

Un hommage a été rendu ce vendredi à Fréjus (Var) aux deux soldats français tués lundi en Afghanistan, lors d'une cérémonie présidée par Nicolas Sarkozy qui a appelé à «ne pas laisser le champ libre aux fanatiques et aux barbares» et réaffirmé l'engagement de la France sur ce terrain.

«Je mesure et j'assume les responsabilités qui sont les miennes lorsque nos soldats sont engagés au péril de leur vie. Je porte en moi la tragédie de chacune de ces vies interrompues dans la fleur de l'âge. Nous ne les oublierons pas. Leur souvenir renforce en chacun de nous la détermination à poursuivre notre engagement au service de la France», a déclaré le chef de l’Etat au cours de cette cérémonie organisée au 21e Régiment d'infanterie de marine de Fréjus, auquel appartenaient les deux militaires.

«La France restera en Afghanistan aussi longtemps que nécessaire»

«Notre sécurité, ici, en France, repose aussi sur notre engagement là-bas» et «la détermination dont vous avez fait preuve est celle de la France, qui restera en Afghanistan aussi longtemps que nécessaire», a encore dit Nicolas Sarkozy.

Arrivés en Afghanistan le 7 juin, le capitaine Lorenzo Mezzasalma, 43 ans, et le caporal-chef Jean-Nicolas Panezyck, 25 ans, ont été tués lundi lors d'une opération au sud de Tagab, dans la province de Kapisa (nord-est de Kaboul). Cinq cents hommes du 21ème RIMa de Fréjus - trois compagnies de combat et une compagnie de commandement et de logistique - sont actuellement engagés en Afghanistan. Quarante-sept militaires français ont été tués dans ce pays depuis décembre 2001.