Joël Paquereau: «La narcolepsie peut être provoquée par une agression bactérienne ou virale»

Propos recueillis par Catherine Fournier

— 

Sommeil
Sommeil — Sipa

En quoi le vaccin contre la grippe A pourrait-il avoir un lien avec l’apparition de cas de narcolepsie?
C’est une maladie rare qui peut avoir plusieurs origines. Parmi celles-ci, nous avons pu établir un lien avec l’immunité et les anti-corps. Dans certains cas de narcolepsie, il y a eu une agression extérieure, d’origine bactérienne ou virale. Ce qui peut expliquer le lien avec le vaccin, puisqu’on injecte un élément du virus. Mais il faut être très prudent à ce stade.
 
Que provoque cette agression extérieure?
Le sujet développe des anti-corps contre lui-même. Contre un groupe spécifique de neurones plus exactement, impliqués dans les mécanismes d’éveil.
 
Il ne s’agit donc pas d’une maladie génétique?
Non. Il peut y avoir un terrain génétique particulier, mais c’est avant tout une maladie d’origine immunologique. Un individu peut développer une narcolepsie car il présente une sensibilité particulière à un moment de sa vie, peut-être parce qu’il a été sujet d’affections répétées mais assez banales dans son enfance. Mais cela reste très rare. Tous les gens somnolents ne sont pas narcoleptiques! Ils manquent juste de sommeil.
 
Quels sont les symptômes de cette maladie?
Des accès de somnolence dans la journée, même si on a suffisamment dormi. Le sommeil survient d’un seul coup, les personnes ont du mal à être attentives. Si la narcolepsie s’accompagne de cataplexie, les personnes peuvent tomber d’un seul coup, dans certaines conditions [emotion, rire…, ndlr].
 
Comment soigne-t-on la narcolepsie?
Actuellement, on ne peut pas remplacer les neurones détruits par la maladie donc on ne traite que les symptômes via des médicaments, qui vont stimuler l’éveil et lutter contre la somnolence et la cataplexie. Ils sont rarement efficaces à 100% donc il faut respecter une certaine hygiène de sommeil et faire des siestes. Mais la recherche avance et des laboratoires ont découvert quelle était la molécule produite par les neurones responsables des mécanismes d’éveil. Il s’agit de l’orexine, appelée aussi de l’hypocretine. Nous n’en sommes qu’aux essais cliniques.


 

Diagnostic
Contactée par 20minutes.fr, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé précise que dans les six cas signalés en France, le diagnostic de la narcolepsie a été fait après le vaccin contre la grippe A (H1N1). «Mais cela ne prouve pas le rapport entre les deux», ajoute-t-on.