Un meurtrier d'enfants chinois aurait agi par «vengeance»

CHINE Il était réputé «de mauvais caractère» selon la police...

Anaïs Machard avec AFP

— 

Le dernier tueur d’enfants en date dans les écoles chinoises a avoué. Fang Jiantang, 26 ans, avait été arrêté dans un jardin d’enfants après avoir commis son crime. Il a avoué avoir agi par «vengeance», après avoir été victime d’un accident de voiture dont le responsable n’a pas été retrouvé.

L'homme, arrêté quelques heures après l'attaque mardi dernier, avait reconnu avoir tué les enfants avec un couteau long de 60 cm retrouvé sur les lieux, après avoir fait irruption dans l'établissement de la ville de Zibo, dans la province du Shandong.

>> Pourquoi cette épidémie d’infanticides en Chine? La réponse par ici

Fang Jiantang, employé à son compte va être jugé mais les chefs d’inculpation n’ont pas été précisés, a indiqué l’agence Chine Nouvelle, ajoutant que l’enquête se poursuit. Selon la police, Fang Jiantang était de «mauvais caractère» et cherchait à se venger depuis l’accident, il y a un an.

Cette attaque fait suite à une série d'agressions sanglantes dans des établissements scolaires chinois, qui, entre mars et mai, ont fait au moins 17 morts --dont 15 enfants-- et blessé plus de 80 personnes. Les meurtriers ont été présentés comme souffrant de problèmes psychiques ou ayant traversé des échecs dans leur vie professionnelle ou affective.