256.100 emplois détruits en 2009

EMPLOI C'est le pire résultat depuis l'après guerre...

avec AFP

— 

La France devrait s'enfoncer un peu plus dans la récession avec un PIB en chute libre au premier semestre 2009 et une flambée des destructions d'emplois, selon les dernières prévisions de l'Insee.
La France devrait s'enfoncer un peu plus dans la récession avec un PIB en chute libre au premier semestre 2009 et une flambée des destructions d'emplois, selon les dernières prévisions de l'Insee. — Denis Charlet AFP/Archives

 

256. 100 emplois détruits en 2009, la pire baisse de l'emploi salarié depuis 1945: les chiffres définitifs publiés par Pôle emploi ce jeudi sont sans appel. Avec ce recul de l'emploi de 1,5% en 2009, le marché du travail en France atteint «un niveau jamais observé depuis l'après guerre», souligne l'organisme.

Le secteur industriel, dans lequel travaillent 19% des salariés français, a été le plus touché (-5,2), suivi par le secteur de la construction , qui a perdu 2,9% d’emplois, après onze années de hausse consécutive.

Le secteur tertiaire tient mieux.  Ultra majoritaire, avec 72% des salariés français, il ne baisse que de 0,4%, essentiellement dans la branche «vente et réparation auto-moto».

Seul l'intérim augmente

Dans le tertiaire, certaines branches sont en hausse (santé humain et action sociale, hébergement-restauration), mais pas suffisamment pour compenser la baisse générale.

Seul le secteur de l'intérim s'inscrit en très légère hausse (+ 1,5%).

Par ailleurs, l’emploi féminin chute pour la première fois depuis 1993 (-0,7%), mais résiste mieux que l’emploi masculin (- 2,2%). Pour autant, la part des femmes dans l’emploi salarié continue de progresser, de par la féminisation croissante du secteur tertiaire.

Huit régions sont plus particulièrement touchées: la Picardie (-3,8%), la Haute-Normandie (-3,0%), la Lorraine (-2,6%), le Centre (-2,3%), l'Alsace (-2,2%), Poitou-Charentes, Champagne-Ardennes et Bourgogne ayant enregistré une diminution de 2,1% chacune.

En Outre-mer, note Pôle emploi, l’emploi progresse dans l'archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon (+1,9%), la Guyane (+ 1,2%) et la Guadeloupe (+0,3%). Il diminue en Martinique (-4,8%) et à la Réunion (-4,2%).