Octogénaire séquestré par ses proches: Le point sur l'affaire

QUESTIONS-REPONSES 20minutes.fr revient sur les principales interrogations du dossier...

Julien Ménielle

— 

Un octogénaire a été séquestré pendant plus d'un an dans cette maison d'Arrou, en Eure-et-Loir.
Un octogénaire a été séquestré pendant plus d'un an dans cette maison d'Arrou, en Eure-et-Loir. — ALAIN JOCARD/AFP PHOTO

C'est un homme âgé de 80 ans qui a été découvert vendredi dans la buanderie sans lumière de sa maison d'Arrou, dans l'Eure-et-Loir. Sa femme, de 40 ans sa cadette, a été mise en examen notamment pour séquestration et violences aggravées. Elle hébergeait un homme, suspecté d'être son amant, et l'un des fils de ce derniers, également poursuivis pour complicité de séquestration et non-dénonciation de mauvais traitements. Le point sur l'affaire.

Depuis quand l'homme était-il séquestré?
Sans doute depuis un an. Le vieil homme aurait été aperçu pour la dernière fois à la pharmacie du village en juillet 2009. Mais déjà auparavant, les habitants de la ville dans laquelle le couple résidait affirment que l'homme ne sortait presque jamais. Aujourd'hui conscient et lucide, selon une source judiciaire, l'octogénaire a été admis à l'hôpital de Châteaudun mais ne souhaite pas s'exprimer.

Le couple vivait-t-il ensemble depuis longtemps?
Depuis deux ans et demi. Auparavant, la femme avait été l'auxiliaire de vie du vieil homme. Le maire de Droué avait demandé un certificat médical concernant l'état mental du futur marié et avait laissé son premier adjoint célébrer l'union. «C’est vrai que tout le monde trouvait ce mariage bizarre», se rappelle un élu du village.

Quels préjudices a subis la victime?
Il aurait été maltraité et dépouillé. Des mouvements d'un montant de 500.000 euros ont été relevés sur ses comptes par les enquêteurs. Pire, l'homme vivait enfermé dans une pièce minuscule et sans éclairage alors que la maison contient 10 pièces. Il était nourri d'aliments périmés et de viennoiseries et aurait été battu. Déjà malvoyant avant sa séquestration, il est devenu totalement aveugle.

Personne n'a rien soupçonné?
La femme aurait soigneusement manipulé sons monde. «La femme était très bizarre», raconte une habitante du village. «Il y avait des gens qui savaient qu'elle avait entretenu une relation étrange avec un vieux monsieur tandis qu'elle vivait avec un plus jeune.» L'épouse se faisait passer pour malade, s'était rasé la tête et se déplaçait en fauteuil roulant, selon le maire d'Arrou, et lorsque les enquêteurs ont frappé à sa porte, elle a tenté de leur faire croire que son mari était à l'étranger. Son avocat affirme désormais que sa cliente «n'est pas en mesure de comprendre tout ce qui lui est reproché, car il y a un fossé entre les qualifications juridiques et la matérialité des faits qui lui sont reprochés».

Comment l'affaire a-t-elle été révélée?
Grâce à l'un des enfants de la femme. Le Conseil général d'Eure-et-Loir, sans nouvelles de l'octogénaire depuis plusieurs mois, avait signalé une disparition inquiétante. Selon le parquet, les enquêteurs ont recueilli le témoignage du fils de la suspecte, placé sous la garde d'un service de l'enfance. L'enfant «évoquait la présence à domicile d'une personne âgée qui était sale, qui volait de la nourriture, et qui faisait l'objet de violences, parce que elle pouvait énerver notamment sa mère» a indiqué la substitut du procureur de Chartres.