L'infanticide n'est pas une exclusivité française

FAITS-DIVERS Il y en a aussi beaucoup à l'étranger, notamment aux Etats-Unis...

C.C. avec AFP

— 

DR

L'octuple infanticide de l’aide-soignante de Villers-au-Tertre (Nord) fait la une des journaux en France, mais également à  travers le monde, où Time Magazine, au vu des récents infanticides mis en lumière dans notre pays, s'interroge sur une éventuelle spécificité française

La mère présumée a sans doute commis le multiple infanticide le plus important des trente dernières années en France, mais si l’on a recensé plus d’une douzaine de cas français depuis les années 1980, notre pays ne détient pas pour autant l’exclusivité de ce type de crime. 20minutes.fr a trouvé quelques autres exemples récents à l’étranger.

*Etats-Unis, 2002: Au Texas, Andrea Yates est emprisonnée pour avoir noyé ses cinq enfants, âgés de six mois à un an, dans une baignoire. Dans un second procès, en 2006, la mère est finalement jugée irresponsable et transférée dans un hôpital psychiatrique.

*Pologne, mars 2006: A Czerniejow (est du pays), une femme de 41 ans est condamnée à la prison à vie pour avoir tué cinq de ses nourrissons sur une période de onze ans. Les corps des nouveau-nés ont été retrouvés en 2003 par deux jeunes filles qui s’amusaient dans la cave de sa maison. Son mari a été acquitté après avoir indiqué qu’il n’était pas au courant des grossesses de sa femme.

*Allemagne, juin 2006: Dans l’est du pays, Sabine Hilschenz, 40 ans, est condamnée à 15 ans de prison pour la mort de huit de ses nouveau-nés qu’elle avait délaissé jusqu’à ce qu’ils succombent. Elle avait caché leurs restes dans des seaux, des pots de fleurs ainsi que dans des aquariums de la maison de ses parents. La mère a également été accusée d’avoir tué un neuvième nourrisson, mais le tribunal a jugé qu’il y avait prescription. Sabine Hilschenz a justifié son geste en expliquant qu’elle avait eu peur parce que son mari, ex-agent de la Stasi et avec lequel elle avait déjà trois enfants, n’en voulait plus d'autres.

*Pays-Bas, octobre 2006: Etta Alderen, 30 ans, a été condamnée à trois ans de prison pour avoir noyé quatre de ses nouveau-nés. C’est sa mère qui avait retrouvé les corps des nourrissons dans des sacs plastiques au domicile de sa fille. Le tribunal a estimé que la jeune femme ne pouvait être jugée entièrement responsable de ses actes parce qu’elle présentait un grave trouble de la personnalité.

Par ailleurs, que les Français se rassurent, le docteur américain Larry Milner, fondateur de la Société de prévention de l’infanticide, a écrit qu’il y a encore douze ans, les Etats-Unis était statistiquement le pays où les parents tuaient le plus leurs enfants. En 1995, les statistiques du FBI démontraient que près de cinq nourrissons de moins d’un an étaient tués chaque semaine outre-Atlantique.